CONSULENZA ALLE IMPRESE – OLTRE LA VISIONE COMUNE

FONDS DE L'UE. CE QUE NOUS AVONS TOUJOURS EN ESPÈCES ?

Ressources-les ressources non dépensées consacrée à notre pays comme les fonds structurels de l'UE n'ont pas encore été épuisés, mais des coûts seront en mars prochain sinon tu perdras. Comme nous gardons toujours dans nos coffres ? Eh bien, une étude récente menée par le centre territorial de l'Uil, coordonné par William Loy, Secrétaire confédéral a souligné que les ressources actives s'élève à 12,3 milliards, dont 10 sont exclusivement destinés aux régions du Sud. Comme nous l'avons vu précédemment, ces fonds doivent être consacrés à la fin de l'année ou risquer de perdre en finale. En gros, sur un total de 46,6 milliards alloués pour la période 2007-2013. Le 31 mai dernier, la Commission européenne a signalé environ 34,3, nommément 73,6 pour cent du total.

Et le gouvernement demande de l'UE – c'est le cadre général politique foulée « matte et disperatissime » par un gouvernement constamment de trouver des ressources alimentaires pour l'investissement et le développement. Avis de l'Uil est que notre équipe de direction a bonne raison de s'attendre à la flexibilité de Bruxelles, ainsi que le stress supplémentaire ils ont raison sur les ressources, mais il serait tout aussi approprié que vous décidez de passer un béton et décisive cet argent se trouvant en espèces et nous risquons de voir se fanent. "Alors que le gouvernement cherche désespérément des ressources financières à allouer à l'investissement et de développement, ainsi qu'à la désamorcer la mine de l'augmentation de la pression fiscale en raison des clauses de sauvegarde, l'utilisation de seulement certaines ressources pour le développement, emploi et formation se déplace à un rythme lent, malgré les engagements et les déclarations du Président du Conseil des ministres," explique Loy , ajoutant que la « performance » est encore bien inférieur à la 3 % indiqué par les objectifs fixés pour mai. Notre Comité exécutif doit donc déployer une bonne quantité de force de "dépenser les ressources déjà allouées au développement et d'emploi. Avoir à retourner l'importants et vitales des ressources des fonds structurels européens à Bruxelles serait un véritable acte d'automutilation par le gouvernement ".

La grande photo-dans le même temps, juste pour clarifier la situation actuelle que soit en ce qui concerne les dépenses effectuées qu'au sujet de ceux encore à réaliser, étudier l'acronyme Union tourné les projecteurs sur les détails pertinents. Essentiellement, au niveau régional, nous voyons que la Sicile, Campanie et Calabre ont déclaré dépense totale entre le FSE et le FEDER inférieur à la moyenne nationale : Sicile, qui a renvoyé à 60,8 % du total des ressources ; la Campanie avec 62,6 % et Calabre avec 63,8 %. Au-dessus de la moyenne, 73,7 % national, Abruzzes. Alors que la province autonome de Bolzano a renvoyé à 75,9 %, 77 % dans le Latium et l'Ombrie sur 77,1 %. En général, les programmes nationaux et interrégionaux totales mettent l'accent sur la moyenne nationale de génération de rapports. Puis la pente des programmes opérationnels nationaux et interrégionaux (PON et POIN), nous avons encore des espèces pour passer de 2,9 milliards (26,4 % des ressources), de dont 920 millions d'euros sur un total de 1,8 milliards d'euros se rapportent au programme "filets et mobilité" (infrastructures) ; 976 millions sur un total de 4,1 milliards d'euros se rapportent au programme de recherche et de compétitivité. Enfin, en ce qui concerne les programmes opérationnels régionaux (PPR), en Sicile reste à dépenser 2,2 milliards (39,2 % du total des ressources) ; en Campanie 2 milliards (37,4 % du total) ; dans les Pouilles 1 milliard d'euros (18,3 % du total) ; en Calabre 974 millions (36,2 % du total) ; en Sardaigne 484 millions (23,8 % du total) ; Lazio 337 millions (23 % du total). Cela, alors le cadre de dépenses, il incombe au gouvernement de décider quelle direction donner dans l'attente de ressources, compte tenu de l'expiration en décembre.

Prise du foyer Fiscal